N'importe où mais ailleurs ! - Carnets de voyage
"Il faut voyager pour frotter et limer sa cervelle contre celle d'autrui" (Montaigne). Je frotterai jusqu'à une absolue brillance. Quelques carnets de route, des falaises de grès maliennes abritant d'improbables villages Tellem aux hautes terres occidentales guatémaltèques où les huipiles rouge éclatant des femmes sont un vrai régal pour les yeux !


Mes albums


«  Juin 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 


Rubriques

DIVERS
GUATEMALA Avril 2008
JORDANIE Mai 2009
MALI Janvier 2009
NEPAL Mars 2010
REUNION Novembre 2009

Derniers articles

Nouvelle url !
MALI - Inselbergs et canyons
MALI - Quelque part, entre la région inondée de Mopti, et Gao, porte du désert
Votez Romain :)
MALI - En attendant Godot – Douentza -Hombori

Sites favoris

Trekmag
Trekkings hors des sentiers battus
Romain World Tour
Voyages etc
Carnets de traverse
En piste pour le monde
Voir le monde
Afrique 50 ans d'indépendance
Drôle de trip







Carte des lieux visités







Abonnez-vous à mon flux RSS




Ma Page sur Hellocoton


MALI - Tumulte à l'arrivée

22h. Cacophonie totale à l’aéroport international de Bamako-Sénou qui relève peut-être de la normalité. Les Maliens ramènent de Paris des malles énormes débordant d’appareils électroniques en tout genre, je tente de me glisser entre les grille-pain, les chaînes Hi-Fi et les aspirateurs. Je récupère mon sac à dos après avoir ondulé plus d’une vingtaine de minutes telle une anguille sur des fonds meubles (mais en bien moins gracieux), à travers cette masse oppressante saturée d’objets volumineux dans une pièce plus qu’exigüe. Je retrouve tant bien que mal Matthieu qui tente, avec un air savant, de déterminer où commence la file d’attente anarchique conduisant à la sortie. L’aérodromophobe que je suis est tellement ravie d’avoir quitté ce foutu avion, que même cette heure, debout ,à contempler certains petits malins qui ne se gênent pas pour nous passer devant (à peine discrets avec leur quintal), n’altère pas mon humeur enjouée du moment. Cette agitation des premiers instants s’avèrera de toute façon être une bonne introduction. Yakou nous attend à la sortie, il n’a pas de mal à nous reconnaître, nous sommes les seuls blancs. L’attente semble l’avoir achevé lui aussi. J’entre dans sa voiture, ou tout du moins ce qu’il en reste, cherche rapidement mais sans trop insister la ceinture de sécurité et cesse, dès lors que je m’aperçois que nous n’avons même pas de phare. A nouveau un simulacre de file d’attente pour sortir du parking, une petite heure nous annonce notre hôte. Bienvenue à Bamako.



Publié à 23:32, le 1/01/2009 dans MALI Janvier 2009, Bamako
Mots clefs : aeroport
Ajouter un commentaire

Commentaire sans titre


Matthieu... intéressant comme choix de prénom ;-)
Publié par B+ à 15:43, 5/01/2010 Lien

Commentaire sans titre


J'ai hésité avec Maurice. Mais il est né le jour de la St Matthieu alors ...
Publié par mag42 à 18:26, 5/01/2010 Lien

Commentaire sans titre


Dommage qu'il ne soit pas né un jour plus tard ...
Publié par Françoise à 19:54, 31/01/2010 Lien

Page précédente

Page 30 sur 30

Page suivante